PERSONNALITÉS

Giovanni-Baptista ZACCHEO (1757-1837)

Giovanni-Baptista ZACCHEO (1757-1837),italien, peintre décorateur ambulant contribua à la décoration des chapelles de la Sainte Vierge et de St Nizier dans l’église en 1841, aidé de son fils Giovanni.
Ce dernier, né en 1819, épousa Marie DEMONT de ST NIZIER en 1842. Il devint un artiste réputé dans les trompe-l’œil et les fresques visibles encore dans de nombreuses églises de la région;

François PETIT (1906-1966)

François PETIT (1906-1966) agriculteur, maire. Engagé dans la promotion du milieu agricole notamment pour la formation des jeunes et de la protection sociale.

Antoine PLACE (1804-1859)

Antoine PLACE (1804-1859) commis en soierie à LYON, fut chargé d’implanter le tissage de la soie dans la région de CHARLIEU en 1832 (voir rubrique HISTOIRE).

Albert VILLARD (1912-2002)

Albert VILLARD (1912-2002), viticulteur, a demandé avec insistance et obtenu la reconnaissance en VDQS des vins de St NIZIER. Il a participé à la création d’un service d’aide aux familles en 1948.

Hélène JAVOUHEY née ODIN (1901-1984)

Hélène JAVOUHEY née ODIN (1901-1984) créa et anima un «cours ménager» pour les jeunes filles et prit la direction de la Maison de repos ST LOUIS, aujourd’hui établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

Paul GERBAY (1835-1891)

Paul GERBAY (1835-1891) pharmacien à ROANNE, retiré à ST NIZIER fut maire. Il prodigua de bons conseils aux viticulteurs pour le traitement pour la vigne.

Victor ROULLIER (1810-1880)

Victor ROULLIER (1810-1880), né à CHARLIEU, a tenté l’aventure et s’est expatrié en Amérique afin de faire connaître la cuisine française, bien secondé par sa femme. Il réussit et se lança dans «les affaires».
C’est ainsi que revenus en France, rentiers, ils achetèrent le château du Prieuré. Leurs enfants Christian-Henri (1845-1926) et Blanche furent des peintres et sculpteurs reconnus qui trouvèrent aussi l’inspiration dans des tableaux champêtres… un bel exemple au fond de l’église.

Anthony VADON (1843-1919)

Anthony VADON (1843-1919) et son épouse Dinah, passionnés de chants lyriques, ayant acheté le domaine de Carillon en 1873, ont fait construire la salle de concert en 1886. Chantant eux-mêmes, ils ont reçu de grands artistes.

Henry SEGUIN (1854-1942)

Henry SEGUIN (1854-1942), fils de Claude-François SEGUIN, cafetier au bourg, fit une carrière exceptionnelle de baryton-soliste sur les plus grandes scènes européennes.
Retiré dans la villa qu’il avait fait construire au bourg, il prêtait son concours à de nombreuses manifestations de bienfaisance.

Roger de la FRESNAYE (1885-1925)

Roger de la FRESNAYE (1885-1925) né au MANS, artiste peintre renommé, séjourna fréquemment dans la propriété de Beauvernay que sa grand’mère maternelle, madame DUCREST avait achetée en 1842. (Plus tard elle épousa monsieur De Jussieu).
Elle fit construire un «atelier» ou Roger put donner libre cours à son talent dans des formes novatrices…

Jean BERTHELIER (1880-1950)

Jean BERTHELIER (1880-1950) de ROANNE a acheté le domaine de Carillon en 1918 dans le but d’installer une manufacture de bonneterie. La salle de concert servit d’atelier avant la construction d’un bâtiment industriel (aujourd’hui reconverti en salle des fêtes). Ce fut une chance pour de nombreuses personnes de la commune et de la région d’apprendre un métier et de subvenir à leurs besoins, sous l’œil vigilant de «Madame Blanche». Ils firent construire des maisons ouvrières «les cités».
Pendant plusieurs années la famille mit à la disposition de la commune, et des associations locales dont le groupe artistique pour ses représentations, la salle de concert.
L’entreprise a fermé en 1 976 et «Carillon» fut acheté par la commune en 1 978.

Abbé Julien GAGNAIRE (1898-1953)

Abbé Julien GAGNAIRE (1898-1953), curé de la paroisse à l’origine des vitraux de l’église(1948-1950), pasteur, artiste a mis en valeur les talents locaux.

Théodore-Gérard HANSSEN (1885-1957)

Théodore-Gérard HANSSEN (1885-1957) roannais, peintre-verrier de grande renommée a renouvelé l’art du vitrail.
Associé, devenu ami du Père GAGNAIRE, il réalisa un ensemble remarquable pour l’église paroissiale.

Pierre RIVOLLIER (1883-1956)

Pierre RIVOLLIER (1883-1956) né à ST NIZIER dans une famille de vignerons, a quitté le village à 14 ans pour les vignobles champenois où il a pu observer et expérimenter de nouvelles méthodes de vinification.
De passage à ST NIZIER en 1949, il entre dans l’église et reste ébloui en voyant les les vitraux du chœur… Pourquoi n’y en aurait-il pas dans la nef ? A la surprise générale, Pierre RIVOLLIER concrétisa ce rêve en reconnaissance de 50 années de carrière . Son épouse fit un don important à la commune.

Etienne BECOUSE (1893-1991)

Etienne BECOUSE (1893-1991) retiré dans la maison familiale, il a écrit ses souvenirs de guerre dans des «cahiers» conservés par sa famille.

Françoise DEMONT épouse PERROQUIN (1884-1985)

Françoise DEMONT épouse PERROQUIN (1884-1985) fut la première centenaire de ST NIZIER ; son fils Paul, ouvrier polyvalent et artiste autodidacte poète et peintre.

Alfred LAMARTINE (1902-1991)

Alfred LAMARTINE (1902-1991) maître-menuisier accomplit plusieurs mandats de maire. Il a œuvré pour l’adduction d’eau et la construction de la Maison de Retraite.

Marc-Antoine DEBIESSE (1795-1854)

Marc-Antoine DEBIESSE (1795-1854) fit reconstruire l’église en 1832 prenant à sa charge une grosse part de la dépense.

Eugène DURAY (1898-1974)

Eugène DURAY (1898-1974) vigneron, à l’origine de la création «La Boule du Bas» en 1946, amicale toujours active.